Aller au contenu Aller à la navigation principale

Les "3 000" seigneurs pyrénéens

Accompagné
6 jours
Niveau 4
Itinérance
(8 avis)
735 €
Réserver

Présentation

"Les 3 000 sont aux Pyrénées ce que sont les 4 000 aux Alpes" !

Voici un défi, ou un rêve qu'a pu imaginer de vivre tout randonneur chevronné : gravir plusieurs sommets à 3 000 mètres d'altitude, là où les Pyénées ont façonné les plus beaux (?!), certainement les plus pratiquables en randonnée. Les noms et les chiffres parlent d'eux-même : Petit Vignemale (3 032 m), Taillon (3 144 m), Casque (3 006 m) ou Tour (3 009 m), Marboré (3 248 m) et Monte Perdido (3 355 m) pour le plus haut. Tous ne seront peut être pas atteints, mais grâce à une logistique astucieuse et un sac relativement allégé, nous avons mis de notre côté un maximum de chance de réussite !

  • Mont Perdu et Parc National d'Ordesa
  • Itinéraire d'altitude avec les ascensions de plusieurs "3 000“
  • Passage de la mytique Brèche de Roland
  • Maximum 12 personnes

Dates et Prix

 
- Les frais d'organisation
- L'encadrement
- L'hébergement en pension complète
- Les transferts prévus au programme
 
- Les boissons pendant et en dehors des repas
- Le transport de votre domicile aux lieux de rendez-vous et dispersion
- Les éventuelles visites non prévues au programme
- Les assurances
- Tout ce qui n'est pas mentionné dans "le prix comprend"

Programme jour par jour

Jour 1 : de Cauterets, petit transfert et montée à la Hourquette d'Ossoue par la vallée de Gaube.  Le dénivelé positif est un peu impressionnant, mais "on reste en haut", avec peu de descente. Nuit au refuge de Baysselance.
6 heures de randonnée, + 1 250 m ; - 150 m de dénivelé.
 
Jour 2 : ascension du Petit Vignemale, dominant les impressionnantes faces nord de la Pique Longue, chère au comte Russel. Descente en vallée par les Oulettes d’Ossoue. Nuit en gîte à Gavarnie.
6 heures 30 de randonnée, + 400 m ; - 1 800 m de dénivelé.
 
Jour 3 : le passage de la brèche de Roland marque toujours les esprits.  Par une succession de beaux balcons, nous enchainerons une jolie collection de 3 000 m comprenant le Taillon, et peut être le Casque et/ou la Tour. Nuit au refuge de Goriz au pied du Mont Perdu.
6 heures de randonnée, + 1 200 m ; - 1 200 m de dénivelé.
 
Jour 4 : le sac léger, voici l'ascension tant attendue du plus haut sommet des Pyrénées en tant que randonneur à pied et sans matériel technique requis : le Mont Perdu. Nuit au refuge de Goriz.
5 heures 30 de randonnée, + 1 100 m ; - 1 100 m de dénivelé.
 
Jour 5 : une journée qui reste toujours dans les mémoires avec la montée sur le toit du cirque de Gavarnie, avec une face sud étonnament facile pour qui connait visuellement sa face nord : le Marboré et son grand plat sommital. Court transfert et nuit en gîte à Gavarnie.
7 heures de randonnée, + 1 250 m ; - 1 250 m de dénivelé.
 
Jour 6 : transfert à Lourdes après le petit-déjeuner.
 
 

Infos pratiques

Durée : 6 jours, 5 nuits, 5 jours de randonnée du parc national des Pyrénées au Mont Perdu
Rendez-vous : le dimanche à 9H en gare de Lourdes (65)
Fin de séjour : le vendredi vers 10H en gare de Lourdes
Hébergement : 3 nuits en refuge gardé et 2 nuits en gîte
Niveau : en moyenne chaque jour, 1 000 m de dénivelé positif et 6 heures de randonnée effectives
Portage : affaires personnelles pour 3 nuits (non consécutives). Bagage suiveur à Gavarnie les j2 et j5. Possibilité d’alléger le sac sur plusieurs ascensions.
Encadrement : accompagnateur en montagne diplômé spécialiste du Parc National des Pyrénées et du Mont Perdu
Groupe : 4 à 12 personnes
Confirmé dès : 4 inscrits

Galerie photo

Avis des randonneurs

Très bon circuit.
Très bon circuit.